• Louis-Olivier Lorrain

7 mythes à propos de l'hypnose

Depuis aussi longtemps que je pratique l'hypnose, que ce soit de scène ou thérapeutique, je me suis fait poser toute sorte de questions et j'ai entendu tellement de commentaires particuliers. L'hypnose, telle que dépeinte par les médias, les films, les fictions, teinte définitivement l'opinion des gens au sujet de la réelle hypnose.


Laissez-moi vous éclairer davantage au sujet de quelques mythes auquel j'ai été confronté en tant qu'hypnothérapeute.


1. « Les hypnotiseurs ont des pouvoirs spéciaux. »

Souvent, dans le domaine du spectacle ou dans les films, l'hypnose est présentée comme des pouvoirs magiques, quelque chose de spectaculaire, mystique, étrange.


La réalité est pourtant tout autre: les hypnotiseurs ne sont pas des magiciens.


En fait, il s'agit d'une technique qui s'apprend, se pratique, s'explique. Moi-même, j'ai commencé mon apprentissage de façon autodidacte avec les livres de la bibliothèque du coin: j'ai lu tout ce qu'il y avait au sujet de l'hypnose. Puis j'ai fait des cours, des formations.


Il est vrai que certaines personnes sont plus habiles à utiliser l'hypnose que d'autres - on m'a souvent dit que j'avais le ton de voix parfait pour mon métier - mais l'hypnose, ça reste une technique qui peut s'apprendre par n'importe qui.


On voit bien cette réalité quand on s'éloigne de l'hypnose de scène et tombe davantage dans l'hypnose thérapeutique.


« Sous hypnose, tu dors. »

Encore une fois, ce mythe provient de la représentation "spectaculaire" de l'hypnose dans les médias.


En spectacle, un hypnotiseur s'adressera au public pour faire des tests de réceptivité, prendre les volontaires qui ont réagi avec le plus d'aisance et rapidité, et utilisera le mot "dors" pour faire ce qui s'appelle une induction rapide - "faire dormir" ou tomber sous hypnose plus profonde, si l’on veut.


Le mot "dors" fait partie du vocabulaire de spectacle, mais techniquement, une personne sous hypnose ne dort pas réellement. C'est un état de conscience modifié, un moment où le conscient prend une pause pour que l'hypnotiseur parle directement au subconscient.


Certaines personnes dans cette "transe" ou état qui s'approche de la méditation guidée perdent tout leur tonus, alors que d'autres restent droites, sur place, les yeux fermés.


En hypnothérapie, le thérapeute utilise des inductions plus lentes, pour bien approfondir l'hypnose et inviter à la détente, mettre le client en confiance, et ainsi procéder à la consultation. Personnellement, je n'utilise pas le mot "dors" lors de consultation, car je tente d'éviter d'induire dans l'erreur mes clients. Je préfère leur expliquer davantage ce qu'est l'état d'hypnose thérapeutique, comment ils devraient normalement le ressentir, pour ainsi éviter d'avoir un client déçu.


2. « Vous pouvez rester coincé en état de transe et ne plus jamais vous réveiller! »

Comme expliqué plus haut, sous hypnose, vous n'êtes techniquement pas réellement endormi. Alors, comprenez qu'il est impossible de ne jamais se réveiller de l'hypnose ou de rester bloquer dans une transe, si vous n'êtes pas endormi!


De plus, ni un hypnotiseur de scène ni un hypnothérapeute n'ont intérêt à tenter d'endormir quelqu'un complètement et de façon permanente.


C'est donc non seulement impossible, mais inutile.


3. « L’hypnose fonctionne seulement avec les gens qui ont un esprit faible. »

Il n'y a personne faible d'esprit! On a tous des niveaux de résilience différents, oui, sauf que pour être totalement honnête, cela n'a rien à voir avec la capacité d'une personne à être hypnotisée.


D'ailleurs, j'ai toujours dit que tout le monde peut être hypnotisé: il suffit d'en avoir la volonté, et de s'y laisser aller. Et ce, que ça soit pour l'hypnose de scène - où le laisser aller est particulièrement important - ou pour l'hypnose thérapeutique - où la volonté de changement joue un rôle plus qu'important.


Certaines personnes répondent plus facilement à des inductions rapides puisque la surprise les aides à se laisser aller. D'autres sont plus réceptives aux inductions lentes.


En tant qu'hypnothérapeute, c'est à moi de m'ajuster à mes clients et utiliser mes outils pour répondre à leurs besoins. Il n'est pas rare que je tombe dans certains de mes vieux "trucs de scène" avec certains clients qui y sont davantage réceptifs. L'idée est de les aider à atteindre les résultats désirés.


4. « Sous hypnose, vous pouvez être amené à faire des choses allant à l’encontre de votre volonté. »

Quand je faisais davantage de l'hypnose de scène, ce que j'expliquais au public pour les rassurer était d'abord qu'ils ne feraient jamais quelque chose qu'ils ne veulent pas réellement faire. C'est-à-dire que si je leur demandais de faire le poulet ou de danser sur une table, leurs subconscients décideraient si cela convient ou non. Donc certaines suggestions fonctionneraient, et d'autres non. Ça fait partie du spectacle!


Aussi, je leur disais que les suggestions que je leur donnais lors du spectacle seraient nettoyées par leurs cerveaux dans la nuit, donc qu'il n'y avait pas de soucis à ce niveau. Que leur tête ferait le ménage pour rétablir le statu quo !


Certains vont peut-être se demander: si le cerveau fait le ménage des suggestions dans la nuit, est-ce que l'hypnothérapie fonctionne vraiment?


OUI! Pourquoi? Parce qu'en hypnothérapie, les inductions (mise en hypnose) sont lentes, l'atmosphère se prête à la détente, le client demande de l'aide pour un problème spécifique, l'hypnothérapeute travaille ce problème avec le consentement du client, les consultations sont faites dans un environnement propice, avec un lien de confiance, et souvent, plusieurs consultations sont nécessaires pour renforcer les suggestions pour qu'elles tiennent et soient acceptées par le cerveau comme une nouvelle norme.


5. « L’hypnose est de l’occultisme! C’est contraire à ma religion! »

J'ai étudié l'hypnose thérapeutique dans différentes écoles et certaines formations avaient une approche un peu plus spirituelle, et d'autres, plus académiques. De mon côté, j'ai préféré les cours plus académiques et rationnels ou on abordait l'hypnose comme l'outil d'amélioration de soi qu'il peut être.


Il est possible que des personnes plus spirituelle ou religieuse adaptent leur utilisation de l'hypnose à leurs croyances, mais en réalité, les deux choses sont séparées. L'hypnose est un outil d'ordre davantage psychologique qui n'a pas de lien avec la religion.


Ceci étant dit, chaque personne a le droit d'accepter ou de refuser une consultation en hypnose thérapeutique. Tout le monde ont des préférences et des croyances différentes et certaines personnes seront très satisfait de mon approche alors que d'autres préfèreront un autre hypnothérapeute. L'important est de choisir un thérapeute qui vous convient, tout simplement.


6. « L’hypnose n’est pas vraiment efficace pour changer quoi que ce soit! »

J'ai ouvert mon bureau il y a bientôt 3 ans, et je suis très fier de vous dire avec certitude que l'hypnose fonctionne. Mes clients atteignent leurs objectifs et sont très satisfaits: tout cela me rend tellement heureux!


Quand je faisais de l'hypnose de scène, j'avais confiance que l'hypnose fonctionnait. Ce n’est pas tout le monde qui réagissait aussi fort, surtout en public, mais ça fonctionnait.


J'ai fait mes cours pour devenir hypnothérapeute et une chose que mon professeur m'avait dite est longtemps restée avec moi: « Trust the process ». J'ai souvent douté de moi-même dans ma première année de travail en tant qu'hypnothérapeute, parce que j'avais peur que ça ne fonctionne pas pour mes clients... qui m'ont prouvé que j'avais tort de douter à tout cou!


« Trust the process ».


J'espère vous avoir éclairé au sujet des mythes associés à l'hypnose! Si vous avez davantage de questions, n'hésitez jamais à me contacter!


Merci,


Votre hypnothérapeute,

Louis-Olivier Lorrain

#HypnothérapeuteLorrain #BlogHypnose #MythesSurLhypnose

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout